Blogue de l'Association pulmonaire du Canada

Éternuements saisonniers – Les orages d’avril font naître les fleurs de mai

Pour la plupart des gens, le printemps est le moment où nous délaissons nos manteaux d’hiver et respirons les arômes des fleurs et des arbres qui nous ont manqué pendant plusieurs mois. Mais près d’un quart des Canadien-nes souffrent d’allergies printanières qui leur rendent difficile de jouir de ce temps de l’année.

 

Jaimie Peters, infirmière autorisée et éducatrice respiratoire certifiée, travaille à la Ligne d’assistance de l’Association pulmonaire. Elle nous offre ses conseils pour les allergies saisonnières.dandelion-1123445_1920

 

Qu’est-ce qui cause les allergies printanières?

La plupart des allergies du printemps sont causées par du pollen que l’herbe, les arbres et les fleurs libèrent dans l’air. Ces allergies causent le rhume des foins, aussi appelé rhinite allergique.

 

Peut-on être allergique à seulement certains types de pollen?

On peut être allergique à un type de pollen ou à plusieurs d’entre eux; un médecin spécialiste des allergies peut vous aider à identifier à quels pollens vous êtes allergique.

Comment peut-on réduire les effets du pollen, si l’on a des allergies printanières?

Il est difficile de se tenir à l’abri de tout pollen, mais on peut faire certaines choses pour atténuer son effet : garder fermées les fenêtres des bâtiments et des véhicules, autant que possible, et rester à l’intérieur lorsqu’il y a beaucoup de pollen dans l’air. L’utilisation d’un climatiseur peut aussi contribuer à réduire l’exposition au pollen. Le site Web de Météo Média fournit de l’information sur l’intensité du pollen, ce qui permet de connaître les moments où certains pollens pourraient nous affecter particulièrement.

 

Que peut-on faire pour réduire la gravité de nos allergies au pollen?

La rhinite allergique peut affecter tout le corps et avoir un impact considérable sur la vie d’une personne – on peut devoir s’absenter du travail ou de l’école, mal dormir, se sentir anxieux et avoir un besoin accru de soins de santé. Plusieurs personnes qui ont l’asthme souffrent de rhinite allergique et cela peut leur faire perdre le contrôle de leur asthme. Voici des symptômes de la rhinite allergique :

  • Nez bouché, écoulement nasal, de façon prolongée
  • Écoulement post-nasal (dans la gorge)
  • Picotement des yeux et larmoiement
  • Fatigue
  • Mal de tête
  • Respiration par la bouche
  • Toux
  • Sinusite
  • Symptômes accrus d’asthme

 

Les solutions salines pour rincer l’intérieur du nez peuvent être très utiles pour réduire les symptômes de rhinite allergique; leurs effets secondaires sont minimes et on peut acheter ces produits en pharmacie sans ordonnance. L’étape suivante pour gérer les allergies printanières est de consulter votre pharmacien ou un éducateur respiratoire certifié afin de trouver l’antihistaminique (médicament contre les allergies) qui vous conviendrait le mieux. Les antihistaminiques se vendent sans ordonnance, et offrent un soulagement rapide; si on en prend de façon régulière, le soulagement peut être maintenu. Si les antihistaminiques ne fonctionnent pas pour vous, votre médecin peut vous prescrire des médicaments d’ordonnance, comme des corticostéroïdes nasaux à inhaler, des antagonistes des récepteurs des leucotriènes, ou encore une immunothérapie.

 

Le temps des allergies printanières peut être difficile pour de nombreuses personnes, mais des options existent pour réduire l’inconfort ou la souffrance qu’on en ressent.

 

Pour plus d’information, communiquez avec notre Ligne d’assistance : 1-888-566-5864.

Did you like this? Share it:
Publié dans Asthme, Qualité de l’air, Santé pulmonaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 + 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>